Non classé

« Nature et Patrimoine »

Nouveau thème : le patrimoine dans la nature, ou la nature dans le patrimoine ?

Suivez le guide pour une balade bucolique dans cet endroit magique, que sont les Jardins de la Fontaine, de la ville de Nîmes.

Les grilles latérales des Jardins.

Vous pouvez entrer dans ce jardin soit par ces grilles ou soit par les grilles principales, du côté de l’avenue Jean Jaurès.

En haut de l’avenue Jean Jaurès

Après ces grilles, marchez tout droit, et vous allez arriver devant une imposante plate-forme. Avec une statue féminine. il s’agit du Nymphée.

Le Nymphée

Lorsque je démarre la visite des Jardins, je demande souvent à mes participants s’ils se sentent chez les Romains… Bien trop souvent, ils me répondent que non, qu’on est plutôt à Versailles… C’est exact ! Enfin, nous ne sommes pas à Versailles, mais la partie basse des Jardins est totalement moderne, et date du XVIIIème siècle. Mais pourtant, nous avons quelques vestiges de l’époque Augustéenne. Car cette partie basse, était dédiée à la famille de l’empereur, on l’appelait : Augusteum. Non loin du Nymphée, sur votre droite, après quelques petites marches, vous voyez un bâtiment tombant en ruine. C’est le Temple de Diane.

Temple de Diane

Cet édifice, pour le moins énigmatique de ce jardin, a longtemps été pensé comme une bibliothèque. Aujourd’hui, il nous en reste presque la cella, et sur les côtés, nous pouvons déambuler dans les nefs latérales. Au fond, nous avons retrouvé des vestiges de mosaïque de plafond, découvertes en 1952.

Morceaux de la mosaïque.

Puis, dirigeons nous vers la Source. Car c’est bien ici que toute l’Histoire de Nîmes a commencé. Aux pieds d’une source, puisque l’Humain a besoin d’eau pour vivre, la 1ère tribu qui vient s’installer ici sont les Volques Arécomiques. Puis lorsque les Romains proposent l’alliance, leur colline se transforme petit à petit.

La Source.

Montez par la pente douce, ou par l’escalier principal.

Prenez par la droite. Car une curiosité s’offre à nous. La fameuse grotte artificielle.

La pelouse que nous voyons juste en dessous, est en réalité l’endroit où se trouvait le théâtre antique. Sous la direction de l’archéologue Auguste Pelet, on retrouve les vestiges. Au Musée de la Romanité, vous retrouverez également plusieurs édifices romains de la ville, en maquettes en liège.

Théâtre antique des Jardins de la Fontaine, d’Auguste Pelet.

Nous sommes au 1er étage, du jardin. Arpentons les pentes douces ou petits escaliers sous forme de lacets. Observons la nature, le paysage.

Continuons encore un peu. Même les bancs valent le petit coup d’œil. Regardez bien, ils ont les armoiries de la ville.

Allez, nous arrivons presque au but ! Continuons encore un peu !

Après le jardin de rocaille, nous faisons face à une jolie maison : c’est le Mas Rouge. Elle est toujours là ! Aux abords de cette jolie maison, la végétation est toujours aussi bien entretenue. Une allée de pins, parasols et d’alep, du thym, du romarin, envahissent nos narines.

Et enfin, nous arrivons au sommet de la colline, presque 110m d’altitude ! ça grimpe un peu, n’est-ce pas ? Prenez le temps d’une pause… Et savourez la vue !

C’est le repère du Nîmois. En réalité, elle fait partie de l’enceinte augustéenne (autrement dit le Rempart romain) qui ceinturait la ville, longue de 6 kms. Outre la légende du Trésor de la Tour Magne, elle fait partie du Trio Romain : la Maison Carrée & l’amphithéâtre. Elle se visite bien sûr, et au au sommet de la tour, vous avez une superbe vue panoramique sur la ville.

N’hésitez pas à réserver une place pour la visite guidée du Jardin de la Fontaine. Merci de votre lecture. Je ne dis pas tout sur le blog, car il faut venir en visite pour apprendre davantage 😉 !

N’oubliez pas que les Jardins de la Fontaine étaient en réalité un sanctuaire romain. Ici, une aquarelle de Jean-Claude Golvin, représente mieux l’époque.

L’Augsteum.

Auteur

lguide30@outlook.fr

Commentaires

Sabine Moulin
5 février 2021 à 15 h 19 min

Merci Cloé pour ce blog très instructif et agréable à consulter. C’est génial de revoir le Jardin et le Temple de Diane que j’ai découvert l’an dernier lors d’une visite avec vous. Vos photos et vos explications me donnent encore plus envie de revenir à Nîmes pour mieux connaître les merveilles de la ville et surtout son histoire (que vous connaissez très bien)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *