Non classé

« Histoire et Gourmandises »

La Galette des Rois

J’aime beaucoup cette formule, « histoire et gourmandises »… D’où viennent les sucres d’orge ? Les crêpes ? Comme je suis gourmande, j’aime me poser ces questions… Alors, je fouille un peu dans l’Histoire 😉 !

Ce mois-ci, vous le savez forcément tous, c’est le mois de la Galette des Rois ! Chaque année, nous y avons droit sur la table : soit la briochée, soit la frangipane…

Galette à la frangipane…

Mais quel en est réellement son symbole ? La galette, ou bien, plus historiquement, l’Epiphanie est fêtée traditionnellement le 6 janvier… Mais, pour plus de commodités, on s’arrange pour la savourer presque au nouvel an, ou bien souvent le 1er dimanche de janvier…

Alors, je vais vous raconter son Histoire :

D’un mot grec qui désigne une apparition, l’Épiphanie désigne plusieurs manifestations du Christ au monde : la Chandeleur (présentation de l’Enfant Jésus au Temple), le baptême du Christ dans le Jourdain et la transformation de l’eau en vin aux noces de Cana (premier récit d’un miracle de Jésus).

La tradition populaire a restreint l’usage du mot Épiphanie à la visite que rendirent des mages venus d’Orient à l’Enfant Jésus. Ces mages (sans doute des prêtres zoroastriens) symbolisent l’hommage de la science et du savoir à la pauvreté évangélique.

Non, non, pas ces rois mages là…
Ceux-là sont mieux ^^

Selon le récit qu’en fait saint Matthieu (2,1-12), les mages furent guidés jusqu’à la crèche de Bethléem par une étoile mystérieuse. Une fois arrivés, ils déposèrent devant la crèche l’or, qui évoque la richesse terrestre, la myrrhe, qui accompagne les hommages rendus à un roi à sa mort, et l’encens qui honore la divinité.

Ce récit, qui n’a pas de fondement historique, a été enjolivé au cours du Moyen Âge. Les mages sont devenus trois Rois prénommés Gaspard, Melchior et Balthazar. L’un d’eux est aussi devenu noir en témoignage de l’universalité du message évangélique.

L’apparition de la galette est sans doute une réminiscence des Saturnales romaines et de la fête païenne du Soleil… Lequel était représenté par LA galette. La fève cachée dans la galette rappelait à l’origine l’Enfant Jésus que les mages avaient longtemps cherché en suivant l’étoile.

La gourmandise dans tout ça ?

Vous trouverez plusieurs recettes sur le net… Je suis (du verbe suivre) une blogueuse culinaire depuis presque deux ans, et sur son blog, vous trouverez des recettes saines, et gourmandes de la bonne galette…

Et vous ? Vous la préférez à la brioche ou à la frangipane ?

Personnellement, je ne déroge pas la règle de la gourmandise, j’aime les deux 😊 !

Bonne Galette des Rois !

Auteur

lguide30@outlook.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda 2021

26 décembre 2020

"Nature et Patrimoine"

5 février 2021